Informations sur l'usine de Frangey

24.05.2016
 

 

Dans le cadre de l’émission « Cash Investigation » diffusée le 24 mai 2016 sur France 2, il a été fait mention de quotas CO2 attribués à la cimenterie de Frangey en 2013 et 2014. Ces quotas ont été reçus à tort.

 

Cette erreur a été signalée à l’administration en mars 2014 dès réception des quotas, et a été reconnue comme erreur administrative non-imputable à l’usine concernée. Non vendus, les quotas ont été conservés dans l’attente d’une régulation par l’administration, actuellement en cours.

 

Contrairement à ce qui a été indiqué dans l’émission, Lafarge n’a donc jamais « attendu que l’administration réclame ces quotas ». Elle les a immédiatement signalés et gelés dans l’attente de la définition par l’administration d’un mécanisme permettant leur restitution. Lafarge n’a donc reçu aucune somme d’argent à ce titre.

 

LafargeHolcim regrette que ces éléments n’aient pas été pris en compte dans le reportage et qu’il ait été donné à tort l’impression que Lafarge avait perçu une quelconque somme d’argent pour cette usine fermée.

Communiqué de presse
Téléchargez (pdf, 174.33 KB)
 

Contacts 
Agence Wellcom

Caroline Pascault & Stéphanie Piere

8 rue Fourcroy – 75017 Paris

Tél : 01 46 34 60 60

E-mail : lafarge@wellcom.fr