Holcim Communications

 
holcim logo 2021 srgb 300


Syrie : déclaration du Groupe Holcim à la suite de l'audition de Lafarge SA du 29 novembre 2021, Paris, France.

Holcim poursuit sa totale coopération avec la justice française qui a auditionné ce lundi 29 novembre le représentant de Lafarge SA, pour la seconde fois depuis juin 2018.

Compte tenu de la gravité des infractions reprochées, Beat Hess, Président du Conseil d’administration de Holcim a accepté de représenter Lafarge SA durant cet interrogatoire.

A l’issue de l’audition, il a déclaré :

« Je ne peux pas commenter les détails du dossier puisque l'enquête est toujours en cours. En revanche, je peux dire que les faits qui sont reprochés à Lafarge SA sont totalement contraires aux valeurs et principes du Groupe Holcim.

Il s’agit d’événements concernant Lafarge SA qui ont été dissimulés au Conseil d'administration de Holcim au moment de la fusion, en 2015.

Le Conseil d'administration de Holcim et moi-même tenons à rappeler à quel point nous sommes choqués et outrés par les faits reprochés à Lafarge SA. »

En 2016 Holcim a fait diligenter une enquête indépendante dès que ces faits ont été portés à sa connaissance et en a partagé les conclusions avec les autorités judiciaires en absolue transparence. Depuis cette date, les individus impliqués dans cette affaire ne font plus partie de l’entreprise.

Les événements faisant l'objet de la procédure judiciaire se sont déroulés avant la fusion entre Lafarge SA et Holcim et ont été dissimulés à Holcim lors de la fusion.

Holcim opère selon les normes les plus strictes en matière de gouvernance, d'éthique et d’intégrité, appliquant une politique de tolérance zéro envers tout manquement. Ses 70 000 collaborateurs dans le monde entier défendent ces principes au quotidien.