LafargeHolcim lance la seconde phase de travaux à l’usine de Martres Tolosane

27.03.2019

Conformément à sa volonté de privilégier des entreprises locales, françaises et européennes, LafargeHolcim a attribué ce second lot de construction de charpente et montage des équipements mécaniques à la société française Boccard dont le siège social est basé à Villeurbanne (69).

 

En juillet 2017, LafargeHolcim a annoncé un investissement majeur de plus de 100 millions d’euros à Martres-Tolosane destiné à équiper l’usine d’une nouvelle ligne de cuisson pour la production de clinker, principal composant du ciment. Plus important investissement du Groupe en France depuis 40 ans, il s’intègre dans un plan global de 300 millions d’euros d’investissement sur tout le territoire annoncé en 2016.
 

Plusieurs dizaines de millions d’euros pour cette seconde phase de travaux

Après les phases de préparation du site et de génie civil assurées par des entreprises locales, LafargeHolcim entre aujourd’hui dans la phase de construction mécanique.
 

Ce second lot représente un investissement de plusieurs dizaines de millions d’euros constitué de 2700 tonnes de charpente métallique ainsi que près de 4000 tonnes de montage d’équipements et matériels mécaniques. Le chantier mobilisera jusqu’à 250 personnes sur site durant toute la durée des travaux.
 

Le calendrier est respecté avec une mise en service de l’installation prévue d’ici l’été 2020.
 

L’attribution des prochains lots de travaux interviendra au cours des prochains mois, dans le cadre d’appels d’offres distincts. En matière de Responsabilité Sociale et Environnementale, l’évaluation des entreprises présélectionnées est menée avec l’aide de Vigeo Eiris, agence indépendante spécialisée dans la notation et les audits RSE.
 

Une nouvelle ligne de production avec les dernières technologies en matière environnementale

Une fois achevés, les travaux permettront au site d’augmenter sa productivité tout en réduisant son impact environnemental. La cimenterie sera en effet équipée des dernières technologies en matière environnementale, destinées notamment au recyclage et à la valorisation de déchets servant de combustibles. Les travaux permettront ainsi à la cimenterie de diminuer sa consommation d’énergie, de réduire son empreinte COet de valoriser des combustibles alternatifs tels que les pneus, issus du tri avec des partenaires du grand Sud-Ouest. Ainsi, l’usine utilisera 75% de combustibles de substitution à l’horizon 2020 contre 30% aujourd’hui.
 

La cimenterie de Martres-Tolosane emploie actuellement 110 personnes et fait travailler de nombreuses entreprises de la région Occitanie, en particulier une trentaine de sous-traitants permanents. Elle contribue enfin à des centaines de chantiers sur le territoire chaque année, parmi lesquels à Toulouse le palais des expositions, les remblas et bientôt la troisième ligne de métro et la tour Montabiau.
 

Didier Michel, Directeur du projet de modernisation de la cimenterie de Martres Tolosane : « Le projet de modernisation de l’usine de Martres Tolosane se déroule selon le calendrier prévu. Avec l’attribution de ce second lot, nous allons maintenant voir l’usine sortir de terre. Boccard est une société française que nous connaissons bien et qui a su répondre en tous points à notre cahier des charges.»
 

Joël Chappellaz, Directeur de développement marchés Sidérurgie, Mines & Cimenterie : « Boccard est très heureux de contribuer au plan de modernisation de la cimenterie de Martres Tolosane et accompagne cette réalisation grâce à son excellence opérationnelle en gestion de projet, ainsi qu’à ses engagements en termes de sécurité, de qualité et de responsabilité sociale et environnementale».

 

Informations générales

A propos de LafargeHolcim en France
LafargeHolcim opère dans quatre segments d’activités : ciment, granulats, béton prêt-à-l’emploi et produits et solutions, tels que le béton préfabriqué, l’asphalte et les mortiers. Avec son large portefeuille de gammes, le Groupe offre des solutions aux défis les plus difficiles rencontrés par les maçons, constructeurs, architectes et ingénieurs, de l'urbanisation à la croissance démographique et à la demande en logements abordables. LafargeHolcim tient des positions de leader dans toutes les régions du globe. Le Groupe emploie environ 80 000 personnes dans 80 pays avec un portefeuille d’activités équilibré entre les pays matures et les pays émergents.

LafargeHolcim compte près de 4500 collaborateurs répartis sur plus de 400 sites en France et développe des solutions innovantes pour répondre aux enjeux de la construction durable et de l’économie circulaire. L’entreprise est aussi fortement impliquée dans la maîtrise de ses impacts sur l’environnement : certifications ISO - charte RSE de l’Unicem - engagements pour la biodiversité reconnu SNB (Stratégie Nationale pour la Biodiversité).

LafargeHolcim en France en chiffres
4 500 collaborateurs sur plus de 400 sites industriels en France.
Ciment (n°1 en France) : 20 sites industriels (8 cimenteries, 1 usine de chaux, 7 usines de broyage, 4 dépôts).
Granulats (n°3 en France) : 150 sites industriels (carrières, ports et dépôts).
Bétons (n°1 en France) : 250 centrales à béton.
R&D : premier centre de recherche au monde dédié aux matériaux de construction à l’Isle d’Abeau (Isère) et 1 laboratoire d’essais pour la France.



À propos de Boccard
Boccard, fondé en 1918, est un ensemblier industriel de référence avec plus de 3500 collaborateurs présents dans 35 pays.
L’entreprise familiale, qui a célébré ses premiers 100 ans en 2018, s'est imposée à travers quatre générations comme acteur majeur dans la conception et la mise en œuvre d'installations industrielles toujours plus performantes et innovantes partout dans le monde. Grâce à son excellence dans la gestion de projet, Boccard a su intégrer ses métiers : Engineering, Manufacturing, Construction et Maintenance. Elle offre des solutions d’installations industrielles digitales pleinement intégrées, qui optimisent le cycle de vie de l’investissement de ses clients, notamment dans les marchés de l’énergie, la sidérurgie, les mines et la cimenterie, de la pétrochimie et du gaz, du nucléaire, ainsi que ceux de l’alimentation et des boissons, de la brasserie, de la cosmétique et l’hygiène et de la pharma-biotech.

Communiqué de presse (pdf, 229.85 KB)