- Chantier exceptionnel - Bouygues Construction confie à LafargeHolcim la formulation et la production du béton des 18 caissons du futur éco-quartier de Monaco

30.10.2018

Le gigantesque chantier de la fabrication des 18 caissons utilisés pour l’urbanisation en mer de la Principauté de Monaco a démarré en septembre 2017. Pour ce chantier exceptionnel, Bouygues Construction a fait appel à LafargeHolcim pour réaliser la formulation du béton et définir la logistique et le support technique très spécifiques à mettre en place. Ce projet unique, qui se poursuivra jusqu’en mars 2019, nécessite des ressources humaines et matérielles considérables.

 

5 mois d’avance gagnés pour ce chantier exceptionnel

Sur le Grand Port Maritime de Marseille s’étend ce gigantesque chantier, où LafargeHolcim et d’autres acteurs du béton organisés en GME (Groupement Momentané d’Entreprises) se sont affairés à la production du béton pour les 18 caissons. Il aura fallu plus de 80 000 m3 de béton dont 2/3 fournis par LafargeHolcim et pas moins de 2 centrales à béton pour leur fabrication. La dernière centrale à béton LafargeHolcim a d’ailleurs été installée directement sur le port pour être totalement dédiée à ce projet.

LafargeHolcim est le fournisseur exclusif des matériaux pour la production de béton dont il a realisé la formulation, dans une démarche technique en étroite collaboration avec Bouygues Construction. Pour répondre aux besoins de Bouygues Construction, LafargeHolcim a déployé des moyens techniques et humains de grande ampleur qui, grâce à leur efficacité, ont permis d’accélerer le rendu de la fabrication des caissons avec 5 mois d’avance.

Il faut prévoir une période de 10 jours pour la fabrication d’un seul caisson représentant 3 500 m3 de béton coulé de manière ininterrompue grâce à des coffrages glissants. Ce procédé nécessite la présence d’équipes dédiées 7jours/7 et 24h/24 pour une fabrication en continue. Dès leur fabrication terminée, ces gros cubes de béton sont tractés en mer pendant 3 jours en direction de Monaco.

Des caissons fabriqués sur mesure

Ces cubes géants, conformes à des normes très spécifiques, sont hauts de 26m, mesurent 30 à 40m de large et 30m de profondeur pour une masse avoisinant 11 000 tonnes. Ils ont un objectif de durée de vie d’au moins un siècle en conditions maritimes, une garantie testée via un simulateur de vieillissement. La performance des bétons fait l’objet d’études prédictives par modélisation sur la durée de vie des caissons, notamment en ce qui concerne les risques de corrosion des armatures par la carbonatation et la pénétration des chlorures. Les études de performance du béton ont été réalisées dans les laboratoires de LafargeHolcim à la Capelette et au LCR (Lafarge Centre de Recherche). Ce béton comporte également un aspect environnemental puisque les colonnes des caissons ont été matricées afin que les espèces vivantes, comme les crustacés, puissent s’y accrocher.

Pour répondre aux exigences des architectes sur la teinte des caissons, LafargeHolcim a développé une formulation spécifique pour minimiser les écarts de teinte entre les parties préfabriquées et la partie coulée sur place. Le rendu final donne un aspect homogène et de qualité.

Des ressources régionales sollicitées

La fabrication des caissons a débuté en septembre 2017 et prendra fin en mars 2019. Au total, le chantier de Bouygues Construction aura généré plus de 700 emplois directs et indirects dont plus de 200 embauches locales pour la durée du chantier et une vingtaine de postes en insertion.

Aussi, les carrières LafargeHolcim de l’Estaque et du Beausset ainsi que l’usine de ciment de Port-la-nouvelle ont également été mises à contribution pour ce chantier titanesque. Tout l’approvisionnement se fait par voie routière grâce à l’appui d’entreprises de transport locales. L’ensemble de la gestion des déchets se fait également sur Marseille.

Communiqué de presse (pdf, 293.88 KB)