LafargeHolcim engage le chantier Houses of Tomorrow en France, un concentré d’innovations bas carbone pour la maison individuelle de demain

19 Novembre 2020
 

Avec son partenaire Batica, LafargeHolcim optimise la conception d’une maison bas carbone regroupant les dernières innovations développées par le centre de R&D mondial du groupe (LafargeHolcim Innovation Center).

La construction de cette maison Houses of Tomorrow a débuté fin octobre à Saint-Caprais-de-Bordeaux (dep. 33). Les matériaux utilisés pour sa construction auront une empreinte carbone moyenne réduite de plus de 40%, par rapport à une maison traditionnelle, et une performance énergétique optimisée. L'intégration de ces innovations dans la maison Houses of Tomorrow a permis de rester accessible pour les acheteurs grâce à des coûts maîtrisés.

LafargeHolcim poursuit ainsi son engagement et affirme son leadership en matière d’innovation pour rendre la construction plus responsable, en accompagnant tous les acteurs du secteur.


 

constructeur de maisons individuelles batica

 

Un partenariat pour construire une maison respectueuse de l’environnement

Fruit du partenariat de LafargeHolcim avec le constructeur de maisons individuelles Batica, la maison Houses of Tomorrow répond à un objectif partagé : sélectionner les toutes dernières innovations pour démontrer qu’il est aujourd’hui possible de réaliser une maison à très faible empreinte carbone à un prix abordable et sans changer les techniques de construction.

La maison de Saint-Caprais-de-Bordeaux vise ainsi à répondre aux attentes des acheteurs, de plus en plus conscients de l’impact que peuvent avoir leurs choix individuels sur l’environnement, notamment lors de la construction d’une maison.

Elle permet aussi d’anticiper la mutation des modes constructifs vers des solutions de plus en plus écologiques et durables, la réduction de CO2 étant un des principaux objectifs de la réglementation environnementale RE 2020.

Avec le projet Houses of Tomorrow, LafargeHolcim vise l'excellence en matière d’empreinte carbone pour le gros œuvre. Cette maison en France est la première d’un panel de cinq maisons construites sur les cinq continents, toutes réalisées avec des matériaux et solutions les plus durables répondant aux spécificités locales.


Des solutions de rupture pour une maison éco-construite

Pour atteindre une performance carbone exceptionnelle, LafargeHolcim a recours aux innovations offrant les meilleurs taux de réduction de CO2 des matériaux de construction, toutes disponibles sur le marché français et développées par le centre mondial d’innovation et de recherche situé à L’Isle d’Abeau. Les solutions suivantes seront ainsi mises en œuvre successivement sur le chantier :

  • Des bétons très bas carbone de la gamme ECOPact®, pour les fondations, le plancher et le chaînage de la maçonnerie

Pour le coulage des fondations, le choix s’est porté sur le béton ECOPact AA, une solution de rupture qui offre 80% de réduction de CO2 par rapport à un béton standard. C’est le plus bas carbone des bétons disponibles sur le marché en France actuellement.

Evaluée sur l’échelle 360Score et présentant une réduction des émissions de CO2 de -30% à -80%, voire la neutralité carbone grâce à la compensation, la gamme de bétons responsables ECOPact® est la plus large gamme de bétons bas carbone du marché.

Le béton ECOPact A (de -50% à -70% de réduction de CO2) sera quant à lui utilisé pour la dalle de compression du plancher VS (vide sanitaire) additionné à des fibres métalliques, offrant ainsi une économie de CO2 supplémentaire grâce la suppression du treillis anti-fissuration.

  • Des blocs en bétons intégrant la mousse isolante AIRIUM pour les murs

Choisie pour renforcer l’isolation thermique des murs, AIRIUM, mousse minérale isolante, est une technologie révolutionnaire tant pour les blocs bétons que pour l’isolation. Béton très basse densité (40 à 300 kg/m3 selon les qualités), c’est une solution d’isolation respectueuse de l’environnement, saine et à coût abordable.

Produit 100% local et fabriqué au plus près des lieux de consommation, AIRIUM est destiné à différentes applications : parpaings, combles, chapes… Les blocs AIRIUM utilisés pour les murs structurels permettent donc une meilleure isolation thermique et acoustique de la maison, tout en la rendant plus saine et plus économe en émissions CO2.

  • La chape fluide Agilia CHAPE THERMIC

A base de ciment ou d’anhydrite, Agilia CHAPE THERMIC est spécialement conçue pour enrober les éléments du plancher chauffant de tous les bâtiments dont les maisons individuelles. Participant à l’isolation thermique et acoustique qui contribue au confort de vie des habitants, la nouvelle formule d’Agilia CHAPE THERMIC offrira également des performances bas carbone inédites.
 

Maison Houses of Tomorrow de Saint-Caprais-de-Bordeaux

Caractéristiques techniques :

  • 127 m² SHAB de plain-pied
  • 3 chambres
  • Consommation d’énergie primaire (Cep) de 36,1 kWhep/m2/an
  • Besoins bioclimatiques (Bbio) de 48,1
  • Chauffage par pompe à chaleur air/air

 

Calendrier de mise en œuvre des solutions LafargeHolcim :

- Fin octobre : coulage des fondations en béton ECOPact AA
- Mi-novembre : réalisation de la dalle plancher en béton ECOPact A
- Décembre 2020 : montage des murs en blocs AIRIUM
- Février 2021 : coulage de la chape Agilia CHAPE THERMIC nouvelle formule bas carbone

Livraison de la maison prévue en avril 2021 


Un effort de R&D permanent pour décarboner la construction

LafargeHolcim dispose aujourd’hui du portefeuille de solutions et produits bas carbone le plus large du secteur, s’appuyant sur une organisation de R&D à la pointe de l’industrie et un réseau mondial d'innovation fortement axé sur le développement de produits durables : 40 % des brevets concernent des solutions bas carbone, et plus de 50 % des efforts de R&D sont consacrés à des projets bas carbones.

LafargeHolcim est également la première entreprise mondiale de matériaux de construction à signer l'engagement "Business Ambition for 1,5°C" et à se fixer des objectifs intermédiaires de réduction carbone validés par l’initiative Science Based Targets (SBTi), alignés sur la trajectoire net zero.

 

Communiqué de presse (pdf, 794.27 KB)