Fabrication des granulats

Issus de roche massive, meuble ou du recyclage, les granulats entrent dans la formulation du béton. À ce titre, ils constituent un élément-clé de la construction et des travaux publics.

 

Une ressource indispensable

Les granulats sont des petits morceaux de roches (gravillons, sable, etc.), d’une taille inférieure à 80 mm. Ils ont de multiples usages : ils participent à la réalisation des ouvrages de travaux publics, de génie civil et de bâtiment et sont dans ces domaines une matière première indispensable.

Sur le seul marché français, la production annuelle est estimée à près de 350 millions de tonnes, soit 5 tonnes par habitant, faisant des granulats la ressource la plus consommée dans le monde après l'eau.

Les granulats : issus de roche massive ou de roche meuble

Les granulats peuvent être issus :

  • de roche massive (calcaire, roche dure, roche d’origine volcanique),
  • de roche meuble (sables, matériaux alluvionnaires),
  • du recyclage (granulats fabriqués à partir de la déconstruction d’ouvrages en béton, de rebuts et d’excédents d’unités de production…).

Selon leur origine, le procédé de fabrication diffère.

Fabrication en roche massive

Fabrication en roche massive

 

La fabrication en roche massive commence par une phase d’extraction, avec l’utilisation d’explosifs. C’est l’abattage. Les matériaux extraits vont ensuite être lavés, concassés et criblés pour obtenir la granularité souhaitée. Les plus grosses fractions de roche sont rejetées lors du criblage, pour subir un nouveau concassage.

Fabrication en roche meuble

Fabrication en roche meuble

 

La fabrication en roche meuble est plus simple puisque l’extraction ne nécessite pas de fractionner la roche : elle est exploitée directement dans la carrière, avant d’être lavée et triée, avec peu ou pas de concassage. Le lavage est en revanche une étape importante pour débarrasser les sables ou graviers de l’argile qui les enrobe.

Une exigence de qualité

Quelle que soit leur origine, les granulats produits et mis sur le marché par Lafarge sont fabriqués avec une forte exigence de qualité.

De l'extraction des roches à la livraison, nous mettons en place des solutions et des produits permettant de répondre au mieux aux attentes de nos clients et de leurs marchés.

Une logistique durable

Les sites de production de granulats Lafarge sont localisés de façon à assurer une logistique optimale, qui privilégie le chemin de fer et les voies fluviales. Cette logistique s'appuie ainsi sur :

  • une présence au plus près des lieux de consommation ;
  • une flotte fluviale ;
  • des partenariats noués avec RFF (Réseau Ferré de France) et VNF (Voie Navigables de France).

La carrière, une étape dans la vie d’un sol

Dans la démarche Lafarge, la carrière n’est qu’une étape qui permet d’extraire une matière première, avant de recréer ensuite un nouveau paysage. Avant l’exploitation, une analyse et une concertation sont réalisées avec les parties prenantes pour déterminer en amont comment la carrière sera réaménagée.

Ce réaménagement permet de valoriser le site en le destinant, par exemple, à un nouvel usage : espaces naturels, sites de loisirs, sites à vocation agricole ou forestière. En favorisant les conditions de (re)colonisation par des espèces animales et végétales, il contribue au développement de la biodiversité.

Un marquage CE 2+, gage de qualité

Aujourd’hui, 100 carrières de Lafarge en France bénéficient du marquage CE 2+, un signe tangible de notre engagement en faveur de la qualité. Cette certification garantit que les propriétés physiques et mécaniques du produit, et en particulier sa granulométrie, sont conformes aux normes européennes.

Résultat : les sables et les gravillons commercialisés par Lafarge France permettent toutes des fabrications de béton conformes aux exigences normatives françaises de la EN 206-1.

Le système de certification 2+

Il existe différents systèmes de certification CE dans les granulats. Le système 4 par exemple repose sur une déclaration de conformité par le fabricant seul, sans aucun contrôle (initial ou continu) par un organisme notifié. Le système 2+, choisi par Lafarge, repose au contraire sur une déclaration de conformité faite par un organisme notifié, qui réalise une inspection initiale de l’usine et du contrôle de production, puis une surveillance continue du contrôle. Ce contrôle de production doit, en outre, répondre à une spécification technique ou, si elle n’est pas applicable, être décrit avec précision.