Les travaux de modernisation de la cimenterie de Martres-Tolosane franchissent une étape décisive avec la pose du four rotatif

8 Décembre 2020

Le décompte est lancé pour la future ligne de cuisson qui entrera en fonction dans un an précisément, suite au succès de la pose du four rotatif : un tube en acier de 4 mètres de diamètre et long de 60 mètres. La première production de clinker, principal composant du ciment, est ainsi attendue en novembre 2021.

 

Elément clé de l’investissement de 120 M€ destiné à moderniser l’ensemble de la ligne de production de la cimenterie, le montage du four s’est déroulé du 23 au 26 novembre dernier. Les 6 éléments (viroles) ont pu être assemblés grâce à d’importants moyens de levage : trois grues mobiles de 250, 450 et 500 tonnes ainsi qu’une grue à tour parmi les plus grandes en Europe (140 mètres).

Le montage du four en film.

les travaux de modernisation de la cimenterie de martres tolosane franchissent une etape decisive avec la pose du four rotatif image


Les prochaines étapes du chantier seront :
- Le 8 décembre: Pose du premier poteau principal de la tour de préchauffage, haute de 110 mètres
- janvier 2021: mobilisation des équipes de montage électrique
- Mai 2021: mobilisation des équipes de montage réfractaire
- Juin 2021: début des essais à vide des premiers ateliers disponibles
- Fin aout 2021: arrêt définitif des 2 fours existants
- Sept/oct 2021: connexion du four 3 à l'usine existante
- Fin octobre / début nov 2021: allumage du four 3, premières productions et essais
- Courant novembre : début de la production régulière de clinker
 

Une baisse de 25% du poids CO2 de la tonne de ciment

Une fois achevés, les travaux permettront d’augmenter la productivité de la cimenterie tout en réduisant son impact environnemental. L’usine sera équipée des dernières technologies en matière environnementale, augmentant ainsi la part de valorisation énergétique des déchets et leur recyclage dans la fabrication du clinker (passant de 30 à 80%). Les travaux permettront de diminuer la consommation d’énergie, de réduire l’empreinte CO2 (-25-30% par tonne de ciment) et de créer des boucles locales d’économie circulaire avec les partenaires du grand Sud-Ouest.

 

Communiqué de presse (pdf, 239.92 KB)